fbpx

Méfiez-vous du photographe de mariage pas cher 

En examinant les frais indispensables liés au métier de photographe de mariage, on en vient naturellement à se méfier du photographe de mariage pas cher. Explications.

À la recherche d’un photographe pas cher

Aujourd’hui, pour beaucoup d’entre nous, les budgets sont souvent serrés. En effet, dans beaucoup de domaines et secteurs, nous sommes souvent à la recherche des tarifs les plus bas du marché. Toutefois, nous souhaitons parallèlement obtenir la meilleure qualité possible. L’industrie du mariage n’échappe pas à la règle, et les photographes non plus ! Il y a quelques temps, je vous donnais des éclaircissements sur le prix d’un photographe de mariage. En résumé, j’expliquais que bien que le prix ne soit pas synonyme de qualité, il fallait tout de même faire attention aux photographes low-cost. Je voulais revenir brièvement, à travers cet article, sur ce point. Pourquoi, bien que cela ne doit pas être pris pour une généralité, faut-il tout de même se méfier du photographe de mariage pas cher ? Pour répondre à cette question, je vous propose d’explorer une facette invisible de notre métier de photographe : les frais liés à notre travail.

Les frais d’un photographe de mariage

Les frais liés au travail de photographe de mariage sont souvent “invisibles” aux yeux des clients. En effet, beaucoup n’imaginent pas le prix des dépenses mensuelles et annuelles d’un photographe, et ne tiennent compte que de la partie visible de l’iceberg. Toutefois, lorsqu’on est à la recherche d’un photographe de mariage “pas cher”, il est intéressant d’avoir en tête les frais indispensables liés au métier. De cette façon, il sera plus facile d’identifier les photographes non professionnels, les imposteurs, et les prix beaucoup trop attractifs. Dans cet article, nous ne parlerons que des frais liés à l’exercice de l’activité de photographe, et nous ne prendrons pas en compte tous les autres frais de vie (impôts, mutuelles, factures, assurances, etc). Alors quels sont ces frais (non exhaustifs) ?

Image d'illustration : les frais liés au photographe - méfiez vous des photographes mariage pas cher

Les frais et dépenses régulières d’un photographe sont souvent invisibles des clients. Pourtant, ils sont nombreux.

Les charges et les taxes

Si vous souhaitrz bénéficier de la sécurité d’un contrat, il vous faudra engager un photographe professionnel. Oui, mais qui dit professionnel dit forcément charges et taxes. Pour un photographe en micro-entreprise, 23% du chiffre d’affaire sera reversé en cotisations et charges. Évidemment, le ‘photographe de mariage pas cher‘ qui ne déclare pas ses revenus pourra se permettre de pratiquer un prix bas, en comparaison d’un photographe professionnel. Toutefois, vous n’aurez aucune sécurité légale en cas d’annulation de dernière minute, ou de non rendu des photos par exemple. À réfléchir donc.

Les frais de matériel du photographe

Je le répète régulièrement, le matériel n’est pas, et ne doit pas, être le plus important pour un photographe. Toutefois, les photographes professionnels travaillent avec du matériel… professionnel ! Et cela coûte (très) cher ! Je parlerai ci-après de mon cas personnel. Afin de garantir la sécurité de ma prestation et palier à toute éventuelle panne, je travaille avec deux appareils, et deux objectifs. J’utilise également ponctuellement des flashs (pour les photos de soirée). Également, j’embarque sur mes mariages une imprimante à sublimation thermique, pour pouvoir imprimer directement certaines photos aux invités. Ajoutez à cela des batteries supplémentaires pour anticiper les pannes, des cartes mémoires performantes et sûres, un ordinateur puissant pour pouvoir supporter les lourds logiciels de post-production, des disques durs, etc. Je vous ai dressé ci-dessous une liste de mon matériel, avec une estimation du prix de chaque produit neuf (le prix aujourd’hui, pas forcément le prix d’achat originel) :

  • Canon EOS R5 nu : 4500 euros
  • Canon 6D Mark II : 1200 euros
  • Objectif Canon EF 35mm f/1,4 : 1800 euros
  • Objectif Canon EF 85mm f/1,2 : 2049 euros
  • Flash Profoto B10 : 1700 euros
  • Imprimante DNP 620 : 1200 euros
  • Macbook Pro : 2300 euros
  • Carte CFexpress : 250 euros
  • 4 cartes mémoires SD : 80 euros
  • Batteries : compter 100 euros par  batterie (j’en ai 5)
  • 1 disque durs 2To Lacie : 115 euros à renouveler plusieurs fois par an

Total du panier : 15 694 euros !

Ce matériel est assez standard mais peut facilement être complété par d’autres produits selon l’utilisation et les cas. Toutefois, il s’use et doit être renouvelé assez régulièrement, surtout si l’on souhaite suivre les avancées technologiques et continuer à travailler sans être dépassés.

les frais lies au metier de photographe incite a se mefier du photographe mariage pas cher

Les frais liés au métier de photographe de mariage, notamment les frais de matériel, incitent à faire attention au photographe de mariage “pas cher”

Les abonnements

Ils font en quelque sorte partie du matériel du photographe et sont nécessaires à son travail : les abonnements ! Aujourd’hui, on trouve des abonnements pour tout. C’est une façon pour les constructeurs, les développeurs et les commerçants de fidéliser leur clientèle. Parmi les abonnements nécessaires à mon travail de photographe de mariage, je compte :

  • La license Creative Cloud Adobe qui permet d’avoir la sainte trinité des logiciels de post-production et de retouche photo/vidéo (Photoshop, Lightroom, Premiere Pro) : 60€ / mois soit 720€/an
  • L’abonnement Pic-Time, la plateforme sur laquelle je rends les photos à mes clients : 40€ / mois soit 480€/an
  • L’hébergement du site internet et ses frais liés : 200€/an

Ces abonnements sont les bases. La liste est loin d’être exhaustive.

Comment un photographe professionnel à plein temps peut-il proposer un travail qualitatif et prétendre subvenir à ses besoins en proposant un prix qui ne couvre même pas ses dépenses primaires ?

Méfiez-vous du photographe de mariage pas cher !

Même si certains ont fait de leurs bas prix un argument de vente, méfiez-vous du photographe de mariage pas cher ! En effet, bien que l’on ne puisse pas faire de généralités et tirer de conclusions hâtives, il y a forcément une raison qui amènent un photographe à pratiquer des prix très bas. À présent que vous êtes pleinement conscients des frais qu’induisent le métier de photographe de mariage, posez-vous les bonnes questions. Est-il réellement un professionnel ? Est-ce son activité principale ? Peut-il vous garantir une certaine sécurité ? Possède-t-il un matériel fiable ? Quel est son travail de post-production ? Comment délivre-t-il ses photos ? Comment un photographe professionnel à plein temps peut-il proposer un travail qualitatif et prétendre subvenir à ses besoins en proposant un prix qui ne couvre même pas ses dépenses primaires ?

Maintenant, les cartes sont entre vos mains.

À propos de l’auteur 

terence baelen photographe

Terence Baelen – photographe de mariage et de couple

Terence Baelen est photographe, spécialiste en photo de mariage et photo de couple. Basé entre Reims et Cannes, il est disponible dans toute la France et l’Europe. Son travail de photographe de mariage l’a amené à photographier des mariages et des couples au Brésil, en Italie, en Irlande, etc. Son travail mêle à la fois reportage et vision artistique.

Pour en savoir plus :

Accueil du blog photo & mariage 
Portfolio mariage
Portfolio couple 
À propos de Terence Baelen

Photographe mariage Reims